[MSflightSim2020] : Hélice au pays des Merveilles !

et pas d'hiver !
Polux
Site Admin
Messages : 2605
Inscription : 28 oct. 2011, 19:15

Re: [MSflightSim2020] : Hélice au pays des Merveilles !

Message par Polux » 23 nov. 2019, 15:31

Evidement que cela va bien marcher comment ne pas adapter ton sublime F-14 sur une autre plateforme !!
Et en plus t'imagines, même plus besoin de refaire ton module à chaque patch ED... la grande vie pour un dev :-D
ImageImage
"On n'est pas assez nombreux pour faire tout et n'importe quoi!" Hotstick, Lan janvier 2015
Mais si on était plus...

Polux
Site Admin
Messages : 2605
Inscription : 28 oct. 2011, 19:15

Re: [MSflightSim2020] : Hélice au pays des Merveilles !

Message par Polux » 23 nov. 2019, 15:33

D'ailleurs, peut être que Ed va y développer son L-39 pour emmener maman à Venise. Il va enfin servir à quelque chose :-D
ImageImage
"On n'est pas assez nombreux pour faire tout et n'importe quoi!" Hotstick, Lan janvier 2015
Mais si on était plus...

RaiderOne
Messages : 1017
Inscription : 29 oct. 2011, 11:04

Re: [MSflightSim2020] : Hélice au pays des Merveilles !

Message par RaiderOne » 23 nov. 2019, 17:35

Polux a écrit :
23 nov. 2019, 15:33
D'ailleurs, peut être que Ed va y développer son L-39 pour emmener maman à Venise. Il va enfin servir à quelque chose :-D
:ROFL: :lol: :Bravo:

T'es vraiment Archi trop con ...

:Yahoo!:
Dominique "RaiderOne" A. (VFA-34) "Blue Blasters"

"Le Minimum dans cette situation, c'est de faire le Maximum !" ça aurait pu être du HotStick dans le texte ! :-D

RaiderOne
Messages : 1017
Inscription : 29 oct. 2011, 11:04

Re: [MSflightSim2020] : Hélice au pays des Merveilles !

Message par RaiderOne » 23 nov. 2019, 17:42

Aller zou ... j'vous balance ça tel quel ... ya des précisions intéressantes et la source est indiscutable :
Microsoft Flight Simulator : Asobo nous raconte les secrets de la « simulation ultime »
Maxime Claudel

Image

On a pu s'entretenir plusieurs minutes avec le studio français Asobo, qui est en train de développer l'ambitieux Flight Simulator.

À chacune de ses apparitions, Microsoft Flight Simulator, un jeu au nom qui évoque de joyeux souvenirs aux nostalgiques, éblouit par la qualité de ses graphismes. Il l’a encore fait à l’occasion du XO19, l’événement communautaire organisé par Microsoft le 14 novembre dernier. Il faut dire que le studio Asobo, situé à Bordeaux, travaille d’arrache-pied pour redonner à la licence son lustre d’antan. Elle n’a pas connu de nouvelle itération depuis 2012 et Microsoft Flight (un free-to-play avec du contenu payant vite abandonné) — soit une éternité. Et, dans certaines écoles de pilotage, on fait encore des initiations à Flight Simulator X, qui date de… 2006.

C’est en tout cas avec passion que les développeurs français s’affairent sur Microsoft Flight Simulator. À en juger par nos quelques minutes passées en compagnie de David Dedeine et Sebastian Wloch, respectivement directeur créatif et CEO d’Asobo, on sent la volonté de lancer le simulateur ultime, fruit d’un alliage de technologies à la pointe. Le résultat, visuel au moins, parle de lui-même.


La magie du cloud, la pertinence du rendu local

On a beaucoup entendu parler de la technologie cloud en ce qui concerne Microsoft Flight Simulator. Mais, pour proposer un tel rendu visuel, ébouriffant en 4K, Asobo n’a pas uniquement la tête dans les nuages. C’est même tout le contraire. Sebastian Wloch explique simplement : « L’architecture du jeu est quand même assez traditionnelle. C’est le PC qui va construire l’image et simuler l’avion. La grande différence tient dans les données. Comme on veut faire la planète entière avec un niveau de détails jamais vu, la quantité de données requise est infiniment trop grande pour le faire de manière normale. »

C’est là où le cloud intervient : Asobo compile un nombre incalculable de données dont va se servir l’ordinateur pour exécuter en local, comme il le ferait depuis un disque dur physique — alors beaucoup trop petit pour contenir tous les fichiers nécessaires à la modélisation de la planète Terre entière (entre 2000 et 3000 TeraOctets !). En outre, il ne serait pas pertinent de tout proposer au même endroit, « Le monde est trop grand pour aller partout, rappelle l’intéressé, on n’envoie chez l’utilisateur que ce dont il a besoin. » C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il y aura un mode hors-ligne, au cas où on perdrait sa connexion internet.

« Une qualité jamais vue » dans un simulateur

En plus du cloud, Asobo a décidé de faire confiance au machine learning, chargé de traiter les données, de les corriger au besoin et, surtout, d’éviter aux développeurs de poser un à un chaque élément qui constitue la Terre (exemple : mettre des arbres là où il en faut). « L’algorithme arrive à faire très peu d’erreurs. », appuie-t-il. Il ajoute : « Le machine learning travaille sur Azure en amont. Il prend des données et en fabrique d’autres avec ». À aucun moment, le rendu n’est streamé. Pour David Dedeine, cela offre « une qualité jamais vue » dans un simulateur. En prime, il y a une notion d’évolutivité : si quelqu’un vient à constater une erreur, Asobo pourra la rectifier sans problème (et sans passer par une mise à jour à télécharger).

Mais quel est le degré de fidélité de la reproduction de la Terre dans Microsoft Flight Simulator ? « Toutes les maisons sont là, toutes les routes sont là, tous les arbres sont là, avec très peu d’erreurs. On sait qu’un tiers de l’herbe est là. Après, c’est surtout une notion de résolution. Au pôle nord, elle est très, très basse. Et c’est là où on ajoute des choses, comme de la neige ou de l’herbe. Mais il y a des endroits où, grâce à des photos satellite d’1 centimètre de résolution, on obtient la même herbe. C’est plus une question de précision. On a 400 zones où le niveau de précision est compris entre 1 et 3 centimètres », argumente Sebastian Wloch. Comprendre : selon les endroits, on est plus dans la fidélité authentique que dans la reproduction pure et dure.


Image

C’est une simulation

Ne prononcez pas le mot arcade aux oreilles de David Dedeine, qui assume le côté résolument simulation de Microsoft Flight Simulator. Une manière de rassurer les puristes, quand bien même on pourra apprécier le jeu avec une manette normale. « On essaie de pousser plus loin que cela n’a jamais été fait », argumente-t-il. Et ce, dans plusieurs domaines : la physique (notamment le rapport aux vents), la manière dont le climat influence cette même physique et le comportement global des avions (vérifié par les constructeurs eux-mêmes).

« On souhaite néanmoins qu’il y ait plusieurs points d’entrée dans la simulation », tempère-t-il. Pour ce faire, il y aura toute une panoplie d’assistances pour aider les joueurs à s’en sortir et à prendre du plaisir. Assistances que même les mordus de simulation utiliseront quand ils prendront en main un avion qu’ils ne connaissent pas. Il y aura aussi des tutoriels pour aller toujours plus loin et approfondir ses connaissances.

Bien sûr, avec un accessoire 100 % dédié, les sensations seront meilleures qu’avec une manette ou un clavier et une souris (l’amplitude d’un joystick est à des lieues du manche que l’on trouverait dans un avion). « Même au pad, même avec les assistances, cela reste une simulation », confirme en parallèle le directeur créatif. Il n’y aura pas de mode arcade. Concernant le modding (exemple : VATSIM) et l’aspect communautaire, Sebastian Wloch assure que toutes les portes ouvertes dans Flight Simulator X n’ont pas été fermées.

Image

David De Dénie espère que Microsoft Flight Simulator bousculera l’ordre établi et prendra naturellement place au sein des écoles de pilotage. C’est encore trop tôt pour le dire, mais Asobo a déjà été approché par différents acteurs du monde de l’aviation. Il y a clairement l’ambition de créer la simulation ultime. Et c’est bien parti pour, « avec toute la modestie qu’il faut avoir », au regard de ce que l’Humain a créé dans le domaine et du passif de la licence — considérée comme un joyau chez Microsoft.
Dominique "RaiderOne" A. (VFA-34) "Blue Blasters"

"Le Minimum dans cette situation, c'est de faire le Maximum !" ça aurait pu être du HotStick dans le texte ! :-D

Polux
Site Admin
Messages : 2605
Inscription : 28 oct. 2011, 19:15

Re: [MSflightSim2020] : Hélice au pays des Merveilles !

Message par Polux » 23 nov. 2019, 19:48

ahaha ok mais c'est toujours les mêmes infos le même refrain...
La simu ultime sans track ir, sans 6dof. Désolé mais y a comme un discours qui ne va pas avec les périphs.
et sinon le multi ? comment je fais si je veux partager un biplace avec maman pour l'emmener à Venise ?
ImageImage
"On n'est pas assez nombreux pour faire tout et n'importe quoi!" Hotstick, Lan janvier 2015
Mais si on était plus...

RaiderOne
Messages : 1017
Inscription : 29 oct. 2011, 11:04

Re: [MSflightSim2020] : Hélice au pays des Merveilles !

Message par RaiderOne » 23 nov. 2019, 20:09

Polux a écrit :
23 nov. 2019, 19:48
ahaha ok mais c'est toujours les mêmes infos le même refrain...
La simu ultime sans track ir, sans 6dof. Désolé mais y a comme un discours qui ne va pas avec les périphs.
et sinon le multi ? comment je fais si je veux partager un biplace avec maman pour l'emmener à Venise ?
Bein bobonne tu lui dis de l'écraser 2 minutes ... déjà !
Que déjà bien contente que tu l'emmènes à Venise !!
Et que ... on touche pas à tous ces boutons ... que c'est réservé aux Pilotes comme Môssieur !!
... donc pas besoin de cockpit partagé ! :-D
Dominique "RaiderOne" A. (VFA-34) "Blue Blasters"

"Le Minimum dans cette situation, c'est de faire le Maximum !" ça aurait pu être du HotStick dans le texte ! :-D

RaiderOne
Messages : 1017
Inscription : 29 oct. 2011, 11:04

Re: [MSflightSim2020] : Hélice au pays des Merveilles !

Message par RaiderOne » 24 nov. 2019, 00:45

Alors je continue quand même pour ceux qui sont pas aigris comme Molux & bobonne ...:

Et là, ya d'autres trucs assez forts aussi ...
... on connaissait déjà sur FSX (et même avant je crois) la synchronisation de la météo du simu avec celle en temps réel dans le monde - même si pour FS2020 ils vont pousser la correspondance et le réalisme encore plus loin vu l'abondance de données accessibles worlwide - mais là, ils parlent carrément d'intégrer à l'environnement toutes sortes de données "temps réel" ayant des implications visuelles sur la partie map visible autour de son propre avion comme :
- les flux migratoires connus des animaux terrestres (et peut-être volants aussi),
- les catastrophes naturelles (j'imagine éruptions volcaniques, inondations massives, etc ...),
- le trafic routier (les embouteillages surtout donc ...),

... et alors le pompon d'l'histoire : Le Trafic Aérien Réel Mondial en temps réel !! ...avec les vrais codes transpondeurs et tout et tout ! :shock:

WOW !!

Bon l'intégration de tout ça avec l'ATC qu'ils développent aussi n'a pas l'air facile comme on peut se l'imaginer (surtout qu'on pourrait y rajouter du trafic aérien IA) ... mais quelle immersion rajoutée du coup !
J'ai lu aussi, ailleurs, qu'ils ont accès aux positions des trains sur les lignes ferroviaires principales dans le monde entier et que ça pourrait aussi faire partie du "Package synchronisation" .... un petit plus sympa !

Bref ... la map survolée ne devrait pas être statique du tout ! :Bravo:
Et c'est une excellente nouvelle !! :good: ... même si on sait également par ailleurs, que les changements visuels dûs aux saisons c'est pas pour tout de suite ... !

Source partielle (interview du Boss - chez Microsoft - de FS2020) :
The team is also looking into real-time tracking of animal migrations, natural disasters, and even car traffic on the ground.

In addition, Microsoft Flight Simulator has the power to track real-world flight traffic using transponder signals. “We know where every airplane is, and we actually render it in real time,” says Microsoft’s Jorg Neumann, head of Microsoft Flight Simulator. “We [also] have A.I.-driven planes, and then everything from the air-traffic controller gets a slot. The interaction between us and the real world’s traffic is kind of complicated. You have options: You can either fly with just A.I. traffic and we control everything, or you fly with just real-world traffic. And then, the really hard one is the blend. We’re still working on that! It’s hard!”
Dominique "RaiderOne" A. (VFA-34) "Blue Blasters"

"Le Minimum dans cette situation, c'est de faire le Maximum !" ça aurait pu être du HotStick dans le texte ! :-D

Polux
Site Admin
Messages : 2605
Inscription : 28 oct. 2011, 19:15

Re: [MSflightSim2020] : Hélice au pays des Merveilles !

Message par Polux » 24 nov. 2019, 11:58

Génial, pas de multi pas de trackIr, mais les trains en retard. :-D
Oh regarde maman une oie qui migre !!
SplashBrrrr et merde direct dans le moulin on se deroute sur Marseille, maman fini Venise
ah non moi je vais regarder la fin de vivement dimanche, j'ai pas envie de me faire voler mon sac.
ImageImage
"On n'est pas assez nombreux pour faire tout et n'importe quoi!" Hotstick, Lan janvier 2015
Mais si on était plus...

RaiderOne
Messages : 1017
Inscription : 29 oct. 2011, 11:04

Re: [MSflightSim2020] : Hélice au pays des Merveilles !

Message par RaiderOne » 25 nov. 2019, 07:58

:lol: :Yahoo!:
:%) :Bravo:

De plus en plus con le Polux ...
... ça y est on l'a perdu je crois ! :D
:-D
Dominique "RaiderOne" A. (VFA-34) "Blue Blasters"

"Le Minimum dans cette situation, c'est de faire le Maximum !" ça aurait pu être du HotStick dans le texte ! :-D

Polux
Site Admin
Messages : 2605
Inscription : 28 oct. 2011, 19:15

Re: [MSflightSim2020] : Hélice au pays des Merveilles !

Message par Polux » 25 nov. 2019, 09:54

Mais moi monsieur, je n'attends pas après les patchs de mises à jour hebdomadaire pour passer des soirées à faire du CCIP seul sur une carte et d'hypothétiques simu à coup d’algorithmes de téléchargement google street :-D
En ce moment je chasse le Bosh (humain) à travers la couche nuageuse, sans les oies sauvages et les trains en direct via le plugin sud rail !! :-D
De la vraie simu celle ou, tu regardes dehors, ta planche de bord, ton ailier, ta carte, ou le vol te prends, ou tu voles la peur au ventre de te faire surprendre par Helmooouuuut dit le "tueur d'enfant" caché dans un nuage.

De la simu de combat Monsieur :-D pas de la news de simu sur du forum fond bleu mou de mou du genou.

Et Booonjour :-D
ImageImage
"On n'est pas assez nombreux pour faire tout et n'importe quoi!" Hotstick, Lan janvier 2015
Mais si on était plus...

Répondre